Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre

Un film de Esther Hoffenberg

Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot Bernadette Lafont, et dieu créa la femme libre Gertrude Baillot
  • Sélection
  • Type
  • Documentaire
  • Production
  • Lapsus / In the mood
  • Caméra
  • Soony F55 / Canon EF série L
  • Synopsis
  • Une traversée en compagnie de Bernadette Lafont, l’actrice la plus atypique du cinéma français. De la pin-up nature, modèle de liberté sexuelle révélée par la Nouvelle Vague à la mamie dealeuse du film Paulette en passant par La Fiancée du Pirate et Les Stances à Sophie, rôles emblématiques du féminisme joyeux des années soixante-dix, le film balaie sa vie et son parcours artistique étourdissant. Ses petites-filles Anna, Juliette et Solène, reparcourent les rêves de Bernadette, dans la maison ancestrale des Cévennes où elles ont grandi, comme elle. Ses amis proches, Bulle Ogier et Jean-Pierre Kalfon, évoquent leur complicité artistique et humaine. Tout au long du film, c’est Bernadette Lafont elle-même, par sa voix inimitable d’actrice de caractère, qui tisse sa vie de cinéma, marquée du sceau de l’insolence, du courage, et de la liberté.